rhizome
OUVERTURES DE CHAMPS | tentative d'engendrer un espacement(s) | HORS SUJET | à l'épreuve de l'impersonnel et du multiple | NOUS AUTRES, FUNAMBULES | élan affirmateur | (IN)DISPONIBILITÉ | problématiques de l'envolée | RETOUR À L'ORDINAIRE | notre manière de procéder | EN RÉALITÉ | perspectives sur ce qui est |
rhizome.|.vincent.estrabaut
esvi@orange.fr  |  B.E.   V.E. |
 
Il sera question d'éthique, en tant qu'affirmation de valeurs dans la pratique de soi. Mais, considérer notre participation au réel, c'est toujours interroger une capacité singulière d'émergence.
 
SI NOUS SOMMES UN «.DEVENIR.», QUEL RAPPORT À CE QUI ADVIENT NOUS PERMET DE DONNER UN SENS À CETTE PERSPECTIVE.?
 
Pour que le cheminement de notre pensée s'affranchisse des parcours prédéfinis, nous envisagerons chaque support de ce rhizome comme une proposition qui «.nous.» concerne.; c'est-à-dire qui ne réponde plus à un impératif de conformité, mais opère dans les usages qui deviendront les nôtres.
 
Vers des mers nouvelles
Là-bas —.c'est là-bas que je veux aller.; et désormais
C'est à moi que je me fie, et à ma propre prise.
La mer s'offre ouverte, dans l'azur
S'élance mon navire génois.
Friedrich Nietzsche, Le Gai Savoir,
"Chansons du Prince Vogelfrei"
L'homme souverain règne au-delà de ce qui est attendu. Il ne connaît pas l'avenir, mais il se laisse porter vers l'avant par une nécessité qu'il fait sienne. En partant ainsi à la rencontre de ce qui advient, il montre sa faculté d'expérimenter en s'éloignant de ses propres berges, c'est-à-dire de toutes les habitudes qui posent des limites à l'action téméraire.
 
Prendre la mer, au risque de se perdre dans le flux chaotique. Il....faudra inventer des gestes pour...résister à la noyade et rejoindre le rivage, afin de se jeter une fois encore.; une épreuve nouvelle —.car les eaux ne seront jamais les mêmes.